Pourquoi bannir les sacs en plastique ?

Avant
d’être présents dans nos supermarchés, les sacs en plastiques sont
de petits granulés de polyéthylène obtenus lors du raffinage du
pétrole brut. Chaque sac en plastique dérive de matières
premières fossiles, et consomme de l’énergie. Si nous prenons
un instant pour réfléchir, est-il raisonnable d’utiliser un bien aussi précieux
et aussi cher que le pétrole pour fabriquer des sacs
qui seront jetés après la première, la seconde utilisation ?
Certes, tous les sacs en plastique ne sont pas jetés les jours qui suivent leur achat. Selon les cas, leur fin de vie peut nettement varier. Ils peuvent être recyclés, c’est-à-dire qu’une fois dans la poubelle de trie, ils sont traités puis réutilisés (sous forme
de sacs en plastiques recyclés par exemple). Ou, dans le cas où ceux-ci atterriraient dans la poubelle des ordures ménagères, ils peuvent, dans le meilleur des cas, servir au chauffage urbain ou à la production électricité (et là,
les matières premières utilisées lors de leur fabrication sont perdues à jamais…) ou, dans le pire des cas, finirent dans la
nature et via les cours d’eau rejoindre les mers et les
océans… 80% des plastiques présents dans les milieux marins
proviennent en effet du continent. Dans la nature, le plastique ne se
dissout pas, il se décompose en particules de plus en plus fines…
et les animaux en sont les premières victimes. 100 millions de
tonnes de plastiques dérivent ainsi dans les océans. Les
particules broyées les plus petites se retrouvent dans l’estomac
des poissons, des oiseaux, des tortues de mers… (quand celles-ci ne
s’étouffent pas avec des sacs en plastiques, qu’elles
prennent pour des méduses).

Alors
quel sac choisir pour faire ses courses ? Comparons toutes les
alternatives pour voir laquelle se trouve être la plus respectueuse
de l’environnement.
  • Tout
    d’abord, beaucoup d’entreprises proposent désormais des sacs
    provenant de matières premières renouvelables. Mais que valent-ils
    réellement face aux conventionnels sacs en plastiques ? Ils se
    trouvent qu’ils ne présentent pas de si bons avantages concernant
    la planète… Leur production nécessite du pétrole (et
    oui, ils n’en sont pas exempt !) ainsi qu’une agriculture
    intensive, qui entre en concurrence avec la production alimentaire.
  • Les
    sacs en papier eux, nécessitent l’utilisation de beaucoup
    d’eau et d’énergie : ils sont plus lourds, contiennent plus de
    matière et donc leur transport rejette également plus de
    polluants. Ils ne valent pas mieux que les sacs en plastiques
    traditionnels, malgré leur meilleure réputation…
  • Enfin,
    les sacs en tissus consomment eux aussi beaucoup d’eau et d’énergie,
    mais, au vu de leur durée de vie, sont plus écologiques.

Conclusion ?
Mieux vaut utiliser des sacs « durables », qui
accompagneront nos courses longtemps.
Sources :

Xénius,
Arte

Consommez
écologique
, Matthieu Combe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut