Une nouvelle génération d’associations

En juillet 2017, j’ai fait la rencontre de Xavier Damman, le fondateur de Storify, et Pia Mancini, co-fondatrice de Democracy OS, un outil de consultation citoyenne. Ils présentaient leur dernier projet : OpenCollective, une plateforme citoyenne qui permet en 2 clics de créer son association (un collectif) en ligne.
À ce moment, j’étais journaliste pour le Magazine Kaizen. L’idée de proposer un tel outil en France m’enthousiasmait énormément. Je pensais à tous les citoyens engagés que j’avais pu rencontrer, et tous  les projets qui pourraient être mis rapidement en place, à Paris ou ailleurs. 
Ce contexte criant de crises en tout genre (climatique, migratoire, sociale…), demande des réponses rapides, efficaces, et beaucoup de citoyens ont montré leur souhait de s’engager collectivement pour y répondre. 
Le problème, c’est que la création d’une association de loi 1901 est un processus long, parfois contraignant, qui demande un savoir-faire (rédaction des statuts juridiques, d’un procès-verbal, ouverture d’un compte en banque, etc.). Ce format ne semble plus adapté à la conjoncture actuelle (qui demande d’agir rapidement) et aux jeunes générations, qui ont grandi avec Internet.
C’est pour cela que j’ai repris OpenCollective en France, avec deux amis, en créant l’association OpenCollective Paris. Sur la plateforme, il est possible de lever des fonds, de gérer une trésorerie, de créer une billetterie en ligne… donc de gérer son “association numérique” en toute transparence (allez faire un tour sur le site pour comprendre), et surtout, de ne plus perdre de temps avec les démarches administratives.
C’est donc dans l’optique de permettre à ces groupes de citoyens engagés d’agir pour améliorer leur ville qu’OpenCollective Paris est née. 
En quelques mots, OpenCollective Paris c’est… 
Rapide : car un collectif sur OpenCollective Paris se crée en quelques minutes, en désignant les gestionnaires du budget sur la plateforme (celles et ceux qui approuveront les dépenses). Contrairement aux démarches administratives classiques, qui prennent parfois plusieurs mois…
Transparent : car tous les bénévoles voient les rentrées et les sorties d’argent, et savent donc où vont les fonds.
Une communauté active : les bénévoles des collectifs sont amenés à se rencontrer lors de Meetups mensuels afin d’échanger.  
OpenCollective Paris, c’est donc une nouvelle façon d’agir localement : les bénévoles peuvent enfin se concentrer sur ce qu’ils savent faire, agir pour le bien commun.
__
Tu souhaites faire partie de la nouvelle génération d’associations ? Tu souhaites créer un collectif ? Un mouvement citoyen ?
Écris-nous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.